Urgence climatique

Contexte – pourquoi déclarons-nous une urgence climatique ?

Selon la communauté scientifique, l’augmentation de la moyenne de température globale ne peut excéder 1.5°C afin de limiter les pires conséquences sur notre planète et ses habitants. Au-delà de cette limite, l’accélération du changement climatique et à l’effondrement écologique présenteront un gros risque pour notre futur. Or, avec la trajectoire actuelle, cette limite sera atteinte d’ici 2030. Plus de temps à perdre : nous sommes en urgence climatique.

Il y a défaillance du système lorsque l’accent est mis sur le profit, et pas sur le respect des barrières naturelles de notre environnement. Or, sans ce même environnement, il est impossible d’assurer la pérennité de nos activités. Et si l’année 2020 nous a montré quelque chose, c’est que notre système actuel n’est pas aussi résilient qu’on ne le pensait, et que tout peut être très vite secoué par une crise. Comment peut-on alors continuer à vivre dans un système qui se dévore lui-même ?

C’est pourquoi il est nécessaire de déclarer l’urgence climatique. Tous les marchés, toutes les industries et toutes les entreprises doivent aligner leurs intérêts et remettre la priorité sur notre planète. Ainsi, nous pouvons accélérer l’action globale pour le climat et essayer de redresser la balance de notre côté.

Parce que le bien-être à long terme est plus important que le bénéfice à court terme

Déclarer l’urgence climatique signale que vous réalisez l’urgence dans laquelle nous sommes pour réparer nos erreurs. En effet, en situation d’urgence climatique, ce ne sont pas que la planète et ses habitants qui souffrent mais aussi nos chaînes d’approvisionnement, la valeur de nos entreprises et toute la plateforme financière. C’est une parfaite incohérence de se concentrer dans le court-terme et de prétendre vouloir le développement de son entreprise – c’est l’équivalent d’accélérer et de foncer dans le mur. 

Engagez-vous : un petit pas en avant est mieux que de rester immobile

Beaucoup de gestes du quotidien peuvent aider à redresser la situation, et c’est par une action collective que nous pourrons amener un changement tangible dans notre société. Voici quelques actions, ordonnées de la plus simple à mettre en place à la plus challenging, qui vous permettront d’apporter votre pierre à l’édifice de la durabilité :

  1. Utilisez Ecosia ou un navigateur similaire qui investit ses profits dans la reforestation ou dans la protection de l’environnement, en alternative au sempiternel Google.
  2. Épargnez et investissez financièrement dans des fonds à impact social et environnemental positif. 
  3. Analysez votre empreinte carbone et trouvez des points d’amélioration. Des sites comme myclimate.org ou le calculateur de la WWF sont des bons points de départ dans cette démarche. Il y a aussi la possibilité de participer au Swiss Triple Impact Benchmark, qui vous aidera à vous situer au sein de votre industrie. 
  4. Rejoignez des mouvements et des communautés positives. En Suisse, nous pouvons mentionner la communauté des B Corp (https://fr.blab-switzerland.ch/b-corp-movement-in-switzerland) et le programme Swiss Triple Impact (https://fr.swisstripleimpact.ch). La durabilité est l’affaire de tout le monde, alors il fait sens de collaborer car, ensemble, nous allons plus loin. 

Nos engagements personnels

Les actions sont plus éloquentes que des paroles, et nous l’avons compris à The Positive Project. Voici quelques-unes de nos actions et engagements personnels :

  • Notre principal hébergeur est Infomaniak, un acteur suisse qui utilise à 100% des sources d’énergie renouvelable (40% d’énergie verte, 60% d’énergie hydraulique). L’entreprise a créé en 2007 sa charte écologique, et ne cesse d’agrandir ses engagements pour le bien commun. 
  • Nos investissements financiers sont concentrés dans des fonds pour le développement durable. Nous utilisons la Banque Alternative Suisse pour gérer nos activités financières, et nous avons récemment effectué un investissement à impact au sein de la même banque. 
  • Nous réalisons actuellement notre Bilan carbone de l’année 2020, afin de trouver des possibilités d’amélioration de nos efforts. Il est toujours possible de s’améliorer, et c’est exactement ce que l’on cherche.
  • Nos déplacements sont effectués (presque exclusivement) à vélo et en train, et nous minimisons les déplacements en favorisant le télétravail. 
  • Nous avons adhéré au programme 1% For The Planet, car nous pensons que la création de richesses doit bénéficier au plus grand nombre et doit être distribuée, surtout pour des projets à impact positif.

Vous aimeriez en savoir plus ? Besoin de convaincre quelqu’un à l’interne ? N’hésitez pas à nous contacter. La discussion est le meilleur moyen de prendre conscience des enjeux et de l’urgence climatique. 

Source : Climate Emergency Playbook by B Lab UK

Laisser un commentaire

*

code